Présentation

L’école française est créée en 1963 à Kaloum à proximité de l’ambassade de France. C’est en 1986 que le lycée s’installe à Kipé sur son actuel emplacement et connait depuis de nombreuses évolutions.

Le Lycée Albert Camus est un établissement scolaire géré par l’APE (Association des Parents d’Élèves) et conventionné avec l’AEFE (Agence pour l’Enseignement du Français à l’Étranger) qui dispense un enseignement conforme aux instructions officielles du Ministère français de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. L’AEFE, établissement public sous tutelle du Ministère français des Affaires Étrangères et du Développement International, assure les missions de service public relatives à l’éducation des enfants français résidant hors de France et contribue au rayonnement de la langue et de la culture française. Ce réseau, unique au monde, est constitué de près de 500 établissements implantés dans 136 pays qui scolarisent des élèves français, du pays d’accueil ou de pays tiers.

ORGANIGRAMME

INSTANCES DE L'ETABLISSEMENT

Le Conseil d’établissement :
Le Conseil d’établissement est l’instance qui représente le premier et le second degré. Il est compétent pour tout ce qui concerne la pédagogie et la vie éducative de l’établissement.
Il délibère sur :
• Le projet d’établissement, émanation des réflexions conjointes des équipes du primaire et du secondaire.
• Le règlement intérieur de l’établissement
• Le calendrier de l’année scolaire et les horaires scolaires dans le respect des textes en vigueur
• Les propositions d’évolution des structures, les innovations pédagogiques et les projets, en cohérence avec le projet d’établissement et la carte des emplois.
• Les activités des associations et des clubs fonctionnant dans l’établissement.
• Le fonctionnement et la qualité de la vie scolaire, les conditions d’hygiène, de santé et de sécurité, ainsi que les travaux à effectuer dans ces domaines.
• Les travaux de la cellule de formation, organisatrice des actions de formation continue des personnels.
• L’utilisation des moyens attribués lors de la présentation du budget de l’établissement.

Le Conseil peut, à son initiative, ou à la demande du chef d’établissement, donner son avis sur toutes les questions intéressant la vie de l’établissement.
La composition du Conseil d’établissement :
Le conseil d’établissement est une instance tripartite composée en nombre égal de membres de droit, représentant l’administration du Lycée et de l’Ambassade, de représentants des personnels et de représentants des parents d’élèves et des élèves, élus chaque année en octobre.
Y siègent à titre consultatif le Président du CGE et les conseillers consulaires.
Le Conseil d’établissement se réunit 3 à 4 fois par an.
Le conseil d’école
Le conseil d’école établit le projet d’organisation scolaire, vote le règlement intérieur de l’école et donne un avis sur le projet d’école et toutes les questions concernant le fonctionnement de l’école. Le directeur d’école en est le président.
Membres siégeant avec voix délibérative :
• Le directeur d’école
• Les enseignants de l’école (un par niveau)
• Les représentants des parents (élus chaque année en octobre)

Membres siégeant à titre consultatif :
• Le proviseur
• Le DAF

 COOPERATIVE SCOLAIRE

 La coopérative est une association de l'établissement, composée de parents d'élèves bénévoles, d'enseignants et d'élèves. Son but est d'organiser des manifestations afin de récolter des fonds qui lui permettent de subventionner diverses activités :
• matériel pour activités pédagogiques,
• achat de fournitures diverses telles que ballons, élastiques...
• formation des délégués de classe,
• fêtes,
• etc...

L'équipe de la coopérative scolaire est composée d'un(e) président(e), d'un(e) vice-président(e), d'un(e) trésorier(ère), d'un(e) secrétaire. Elle travaille en collaboration avec les représentants de l'équipe pédagogique, de l'administration et des élèves délégués de classe de l’élémentaire au lycée. Elle se réunit en moyenne une fois par mois pour étudier le type de manifestations à mettre en place ainsi que les financements divers.
Son action est tournée vers les activités péri et parascolaires à dominante sportive et culturelle, en participant à leurs financements par la rétribution des intervenants et l’achat d’équipements. Ainsi de nombreuses manifestations et actions comme le bal des lycéens, le loto, la formation des délégués, les activités de la maison des lycéens, les activités périscolaires, ou la célébration de la journée de la francophonie, rencontrent un franc succès.