10 mars 2020

Dans le cadre de l'atelier sciences politiques, trois manifestations ont été organisées les jeudi 5 et vendredi 6 mars au sein de notre établissement.

Jeudi 5 mars, les dix élèves de première partie prenante de l’atelier sciences politiques ont animé une nouvelle séance de débats publics devant leurs camarades des enseignements de spécialité -première de géopolitique et SES ainsi que devant leurs camarades des classes de terminale. Les modalités de cette seconde intervention ont quelque-peu différé par rapport au premier débat organisé lors de la semaine des lycées français du monde, autour de la mondialisation des arènes de contestations politiques et socio-économiques.

La thématique retenue cette fois-ci était la suivante: « la présence chinoise en Afrique: un partenariat gagnant-gagnant? » Les élèves ont animé un débat contradictoire relatif à la présence de la Chine en Afrique en suscitant la participation de leur public. Mr Jean Pierre Bat, éminent spécialiste de l'histoire contemporaine du continent africain, expert auprès du ministère des affaires étrangères, par ailleurs très impliqué au niveau de la mise en œuvre des enseignements et de l''évaluation de la filière science politique en France, nous a fait l'honneur de sa présence et a aidé nos élèves à approfondir leur argumentation. Nos élèves de l'atelier se sont efforcés de déployer leurs compétences (art oratoire, prise en charge d'un débat contradictoire préparé au préalable par un travail d'analyse critique d'une documentation médiatique mise à disposition par les enseignants encadrants, autonomie dans l'organisation des échanges verbaux...)

 

Vendredi 6 mars, Mr Bat est revenu pour assurer l'animation d'une heure d'entretien avec les élèves de première dans le cadre de notre dispositif d'orientation. Les échanges avec les élèves ont porté sur les métiers liés aux sciences politiques et de manière plus générales aux métiers nécessitant une ouverture à l'international.