Elèves à besoins éducatifs particuliers

Le  LAC veille activement à la prise en compte des besoins particuliers de ses élèves.

Que votre enfant soit en situation de handicap ou ayant des besoins éducatifs particuliers, il bénéficiera d’un accompagnement afin de lui permettre d’étudier dans de meilleurs conditions.

Les enseignants sont avertis lorsqu’un nouvel élève a besoin d’aménagements particuliers.

Des équipes éducatives et pédagogiques se font de manière régulière afin de :

  • examiner la situation d'un élève en difficulté eu égard à son parcours scolaire ;
  • rechercher des réponses adaptées ;
  • proposer un plan d'actions en interne et/ou avec aides extérieures ;
  • élaborer un dispositif pédagogique et/ou éducatif pour cet élève

Une psychologue scolaire est présente au sein de l’établissement pour permettre de détecter et accompagner ces élèves.

Une équipe d’auxiliaires de vie scolaire (AVS) accompagne les élèves en situation de handicap, ou ayant des besoins éducatifs particuliers.

Une commission de suivi des difficultés des élèves est en place grâce à une équipe dynamique et déterminée à offrir les mêmes chances de réussite que les autres. 

Composée d’enseignants volontaires et formés à la pris en charge des élèves DYS et de la psychologue scolaire formée en Psychologie Positive et ayant de l’expérience dans la prévention et la lutte contre le décrochage scolaire, des ateliers sont proposés tous les lundis après-midi aux élèves dont le PAP ou PPS a été validé et signé. Cette commission propose des formations diverses et variées, aux autres collègues, autour des élèves à besoins particuliers (DYS, Autisme, TDA/H, EIP, etc…)

Cette commission de suivi se réunie tous les mois afin d’évoquer les cas d’élèves en difficultés et voir leurs évolutions ou détériorations.

Cette commission est composée des enseignants volontaires, des CPE, de la psychologue scolaire, de l’infirmière, du Directeur, du Proviseur et du Proviseur Adjoint. Ces derniers ont veillé à ce que cette commission soit un des piliers du projet d’établissement afin que les difficultés soient appréhendées très tôt et par tous pour de meilleurs résultats.

 

Important : Il est important d’avertir à l’inscription que votre enfant à des Besoins Particuliers et de nous fournir tous les documents qui peuvent nous servir à comprendre la situation de votre enfant.

         Si votre enfant à des besoins particuliers, voici quelques précisions.

 

Ø      Qui prend en charge les AVS :

   Les AVS sont à 100% à la charge des parents.

  Si l’enfant est français, boursier et à un dossier MDPH validé par le médecin de l’ambassade de France, les parents pourront bénéficier d’aides financières pour palier à la rémunération de l’AVS

 

Ø  Qui recrute les AVS :

Les AVS peuvent être proposés par les parents mais la validation se fait par la psychologue scolaire via un entretien.

La psychologue scolaire en charge du suivi des AVS peut proposer des personnes déjà connues du LAC.

Ø  Quels sont les documents légaux à remplir et quelle est la procédure pour mettre en place un suivi?  


·         Un PPRE concerne les élèves qui risquent de ne pas maîtriser certaines connaissances et compétences attendues à la fin d'un cycle d'enseignement, il peut donc également être mis en place pour les élèves intellectuellement précoces mais en difficulté scolaire. C’est un document qui est rempli par le ou les enseignant(s) concernés, commenté et signé lors d’une équipe éducative qui comprend l’élève, les parents, le ou les enseignant(s) et le Directeur. Des bilans réguliers sont effectués.

  Un PAP (Projet d’Accompagnement Personnalisé). C’est un document normalisé qui présente les aménagements et adaptations pédagogiques dont bénéficie l'élève (dont l’attribution d’un AVS). Réactualisé et enrichi tous les ans, le document PAP est un outil de suivi organisé par cycles de la maternelle au lycée, afin d'éviter la rupture dans les aménagements et adaptations. C’est un document qui est rempli et signé par la psychologue scolaire et la ou le professeur(e) principal(e). Lors d’une équipe éducative, la situation de l’élève est évoquée puis discutée et le choix des aménagements est proposé par les enseignants et la psychologue scolaire. Les parents et le Proviseur ou le Proviseur Adjoint donnent leur point de vue et valident les aménagements proposés. Un bilan est effectué tous les 3 mois ou avant si des changements sont opérés rapidement. Il est possible d’attribuer un AVS aux élèves non-français, ou français mais non suivi en France lors d’un PAP car le système guinéen ne dispose pas de structure MDPH pour valider une prise en charge.

Dans ce cas, un document annexe sera greffé au PAP qui précise les modalités de prise en charge de l’AVS.

·         Un PPS (Projet Personnalisé de Scolarisation). Ce document permet de définir les besoins particuliers de votre enfant au cours de toute sa scolarité. Ces besoins peuvent être :

-          l'attribution de matériel pédagogique adapté,

-          l'accompagnement d'un AVS pour les enfants français, (avec dossier MDPH validé par le médecin de l’ambassade de France qui envoi le dossier en France).

-          la dispense d'un ou plusieurs enseignements.

Lors d’une équipe éducative, la situation de l’élève est évoquée puis discutée et le choix des aménagements est proposé par les enseignants, la psychologue scolaire et  le médecin de l’ambassade. Les parents et le Proviseur ou le Proviseur Adjoint donnent leur point de vue et valident les aménagements proposés. Un bilan est effectué tous les 3 mois ou avant si des changements sont opérés rapidement. Si un AVS est attribué, celle-ci ou celui-ci feront partie de la réunion de bilan de suivi

·         Un PAI (Projet d’accueil individualisé). Ce projet concerne les enfants et adolescents atteints de troubles de la santé tels que :

-          pathologie chronique (asthme, par exemple)

-          allergies,

-          intolérance alimentaire.

Le PAI est un document écrit qui permet de préciser les adaptations à apporter à la vie de l'enfant ou de l'adolescent en collectivité (crèche, école, collège, lycée, centre de loisirs). Ce document est à remplir par l’infirmière de l’école et les parents et validé par le Proviseur ou le Proviseur Adjoint

Ø  Qu’est ce qui se passe si les enseignants signalent des difficultés scolaires au cours de l’année ?

 

·         Le chef d’établissement ou son représentant, les parents ou leurs représentants, les enseignants concernés et l’élève concerné mettent en place un PPRE (Programme Personnalisé de Réussite Educative) pour organiser des actions précises en classe en cas de maîtrise insuffisante de certaines compétences ou connaissances.

 

·         Si le PPRE est insuffisant ou non adapté aux difficultés rencontrées, les enseignants  contactent la psychologue scolaire en tenant les parents au courant de cette démarche.

 

La psychologue scolaire fait une observation en classe pour voir en quoi consistent les difficultés.

 

Avec l’accord signé des parents pour les élèves du primaire, la psychologue scolaire peut demander à avoir un entretien avec l’enfant. Puis avec les parents.

 

Avec l’accord signé des parents, pour tous les élèves de l’établissement, un bilan d’efficience intellectuelle peut être effectué si nécessaire: Le WISC IV.  Ce test évalue le fonctionnement général de l’intelligence, identifie une précocité ou un déficit intellectuel, détermine les forces et faiblesses du fonctionnement cognitif et formule des hypothèses sur des difficultés d’apprentissage ou d’attention.

 

La psychologue scolaire peut demander aux parents de faire un bilan orthophonique ou autre si nécessaire.

 

Une équipe éducative est réunie afin d’échanger, d’analyser la situation de l’élève et au final établir un PAP. Cette équipe est composée des enseignants, du chef de l’établissement ou de son représentant, des parents, de la psychologue scolaire et du CPE.

 Ø  Quel est mon rôle en tant que parent d’un élève à besoins éducatifs particuliers ?

https://www.aefe.fr/scolarite/ecole-inclusive/foire-aux-questions-obep